Micropolluants & perturbateurs endocriniens dans l'eau - Etat des lieux et innovations

Activity: Participating in or organising an eventParticipation in workshop, seminar

Description

Selon la Commission européenne un perturbateur endocrinien est "une substance ou un mélange exogène, altérant les fonctions du système endocrinien et induisant de ce fait des effets néfastes sur la santé d’un organisme intact, de ses descendants ou de sous-populations. Les perturbateurs endocriniens, ces substances chimiques altérant le fonctionnement hormonal des organismes vivants, sont massivement présents dans les produits de consommation courante. L'exposition de la population ou de la faune sauvage à ces PE est multiple et permanente. Ils contribuent à l'essor de pathologies chroniques graves et coûteuses pour la collectivité, constaté ces vingt dernières années, à propos duquel l'Organisation mondiale de la santé parle de « menace mondiale ». Traversant les stations d'épuration des eaux usées en étant partiellement dégradés ou parvenant directement dans la nature par déposition, ruissellement ou infiltration - les perturbateurs endocriniens se retrouvent dans les nappes d'eau souterraines, les lacs et les rivières - d'où provient notre eau potable. Ils viennent s'ajouter à la liste des milliers de micropolluants déjà présents. L’évaluation de l’exposition aux PE, leur impact sur la santé humaine et dans l’environnement fait face à plusieurs difficultés méthodologiques, qui contribuent à expliquer l’origine de certaines controverses au sujet des PE. La compréhension exacte du rôle joué par ces substances, leurs modalités d’action, comme la part attribuable de leur effet dans l’accroissement des pathologies chroniques graves est complexe à évaluer et nécessite davantage de recherche. La perturbation endocrinienne remet en cause toute approche classique en toxicologie et en évaluation des risques chimiques : la dose compte moins que le temps l'exposition et elle peut être potentialisée par effet cocktail, les effets sont latents et éventuellement transgénérationnels. Des protocoles d’essais toxicologiques et écotoxicologiques sont définis afin détecter les effets liés aux PE et permettre ainsi d’identifier les substances responsables d’effets oestrogéniques. L’objectif est de raisonner en termes de voies de toxicités et non par composé chimique seul. Il apparaît que le panel de méthodologies est aussi divers et que les réponses peuvent varier pour un même indicateur selon la sensibilité des méthodes utilisées (complexité, adaptation à toutes les matrices d’eau, interférences : faux positifs ou négatifs ?) Ce colloque permettra de mieux comprendre les enjeux de la problématique des perturbateurs endocriniens à travers les interventions des experts dans ce domaine. Seront également présentées les perspectives européenne et nationale qui prépareront les plans d’intervention de demain. De plus, les traiteurs d’eaux feront état des technologies actuellement mises en oeuvre et leurs innovations scientifiques et techniques destinées à réduire au mieux les concentrations dans les eaux usées ou les eaux à potabiliser. Cette rencontre offre aux professionnels le moyen de mieux appréhender les avancées techniques et scientifiques sur des enjeux clés que sont la santé publique et la protection de l’environnement.
Period1 Oct 2015
Event typeSeminar
LocationParis, France