Dispositifs numériques et flexibilité spatio-temporelle: analyse qualitative et quantitative des risques professionnels.

Maria Cecilia Trionfetti, Aline Bingen, Esteban Martinez, Christophe Vanroelen, Deborah De Moortel, Jessie Gevaert, Karen Van Aerden

Research output: Contribution to journalArticle

27 Downloads (Pure)

Abstract

L’article présente les résultats d’une recherche qui visait à identifier les risques inhérents aux nouvelles formes d’emploi et de travail consécutives au développement des technologies digitales. L’analyse qualitative s’est penchée sur trois activités professionnelles qui concernent la livraison des commandes, la préparation des commandes en dépôt et la gestion de dossiers administratifs ou bancaires soumise aux New Ways of Working. Les résultats révèlent trois principales tendances en matière de conditions d’emploi et de travail : l’émergence de nouvelles formes d’intensification du travail, le brouillage des frontières entre vie privée et vie professionnelle et l’affaiblissement des relations sociales au travail. L’analyse quantitative examine les données belges et européennes issues de l’enquête européenne sur les conditions de travail (EWCS, 2015). Les résultats mettent en exergue la tendance à la grande flexibilité des emplois, au manque d'autonomie associé à cette flexibilité et à la vulnérabilité économique des travailleurs indépendants qui semblent liées à la faible qualité de l'emploi et du niveau de bien-être.
Original languageFrench
Pages (from-to)68-90
Number of pages22
JournalTravail emploi formation -Université libre de Bruxelles. Insitut de Sociologie. Centre métices
Volume15
Publication statusPublished - 2020

Keywords

  • Technologies digitales
  • conditions de travail
  • intensification du travail
  • travailleurs indépendants
  • risques professionnels
  • relations professionnelles

Cite this