Stades de progression de la finitude verbale en FL2

Research output: Contribution to journalArticle

Abstract

Dans l'acquisition du français L2, la maîtrise progressive de la morphologie verbale et son utilisation pour exprimer le temps, le mode ou l'aspect représentent une dimension centrale du processus de "grammaticalisation" de la production d'apprenants (Klein & Perdue, 1997 ; Véronique, 2009). C'est aussi un aspect largement abordé dans l'enseignement de la langue. Dans l'appropriation progressive de la morphologie verbale, l'acquisition de la finitude (finiteness), c'est-à-dire le développement de formes verbales conjuguées permettant un contraste de personne, de nombre, et ensuite de temps, de mode, etc., occupe une place prépondérante et a fait l'objet de nombreuses études (cf. Prévost& White, 2000 ; Bartning & Schlyter, 2004).

Notre article traîte de l'influence des types de verbes sur l'acquisition de la finitude par des apprenants de FL2 en milieu institutionnel. Les analyses nous permettent d'analyser plus finement le processus d'appropriation de la finitude verbale en FL2 (cf. Bartning et Schlyter, 2004) et de répondre en particulier aux questions suivantes :
- L'acquisition de la finitude se déroule-t-elle de la même manière dans le cas des verbes lexicaux et non lexicaux ?
- La classe morphologique d'un verbe donné a-t-elle un impact sur l'acquisition de la finitude ?
- Le développement de la richesse lexicale (variété des lexèmes utilisés) a-t-elle une influence sur le développement de la finitude ?
Original languageFrench
Pages (from-to)44-64
Number of pages20
JournalCírculo de Lingüística Aplicada a la Comunicación
Volume54
Publication statusPublished - 31 May 2013

Keywords

  • Acquisition
  • Morphology
  • Verb
  • French

Cite this