« Spiritualité et messianisme politique: Structures liturgiques et discours charismatiques dans la poésie national-socialiste »

Onderzoeksoutput: Meeting abstract (Book)

Samenvatting

Dans le Troisième Reich les possibilités d'expression littéraire ont été systématiquement éliminées par le régime nazi qui a tenté d'imposer une unité sans compromis sur toutes les sphères culturelles, visant ainsi à remplacer les subtilités textuelles et la créativité polysémique par un style d'écriture qui témoigne de l'avènement d'une nouvelle ère. La poésie - souvent écrite pour être chantée et donc à être collectivement présentée d'une manière liturgique - a joué un rôle idéologique signifiant dans le cadre de l'appareil de propagande. Dans cette contribution, je vais me concentrer sur les structures littéraires (topoï, métaphores, formes esthétiques, thèmes) dans la poésie national-socialiste d'un groupe de propagandistes politico-littéraires qui s'appelait la Junge Mannschaft (p.e. Heinrich Anacker, Baldur von Schirach et Hans Baumann). Leurs poèmes de propagande peuvent être considérés comme des quasis médias liturgiques pour convaincre les gens de la nature sacrée de la nouvelle idéologie. Ce genre de poésie a essayé de donner la parole à un dévouement absolu au surhumain le Führer Adolf Hitler qui s'est sacrifié pour l'idéologie völkisch transcendant ainsi le parti nazi, les aryens et la patrie allemande. Ce qui est énoncé dans ces versets est une forme de mysticisme millénariste laïque qui met l'accent sur le pouvoir guidant d'Adolf Hitler représenté dans des chaînes métaphoriques passant par des mots comme « prêtre » , « rédempteur » , « Christ » , « martyr » ou encore « ange » et « Fils de Dieu ». Par le moyen du langage politisé et religieux, les poètes nazis ont tenté d'idéaliser et de sacraliser l'idéologie et la politique du nouvel Etat en lui donnant une aura mystique cachant ainsi un pragmatisme froid, politique et instrumentale. Le messianisme politique du totalitarisme nazi dans les poèmes sélectionnés seront analysés en reliant les théories du discours politico-religieux (Klaus Vondung, Jacob Leib Talmon, Eric Voegelin et Hans Maier) aux théories de la langue du Troisième Reich (Victor Klemperer) et de l'analyse critique du discours totalitaire (Jean-Pierre Faye). De cette manière, la représentation d'Adolf Hitler comme leader charismatique et spirituel sera analysée.
Originele taal-2French
TitelUniversité d’Artois (14-16 mei 2014): "L'image du maître spirituel"
StatusPublished - mei 2014
EvenementUnknown -
Duur: 1 mei 2014 → …

Conference

ConferenceUnknown
Periode1/05/14 → …

Citeer dit